> Les références corail

Évaluation finale du projet « Gouvernance de l’Eau dans le Mbam et Inoubou » (GEMI) au Cameroun

> Le pays
Cameroun
> Dates
2011
> Le projet
La mission d’évaluation résulte d’une consultation lancée par l’IRCOD et le F3E. Elle est prévue par Convention de financement signée le 12 décembre 2007 avec l’Union Européenne.

La mission consiste à apprécier, voire mesurer le plus objectivement possible les résultats des 4 années de mise en œuvre du projet, entre décembre 2007 et octobre 2011, date prévue pour le démarrage de l’évaluation.

La mission, que L’IRCOD souhaite confier à un évaluateur externe pour bénéficier d’un regard distancié, consiste à apprécier, voire mesurer le plus objectivement possible les résultats de la mise en œuvre du programme depuis 2007.

Le Département du Mbam et Inoubou compte 8 communes regroupées au sein d’une association (ASCOMI), « l’ancêtre » du SYCOMI, qui collaborent étroitement entre elles depuis des longues années. Généralement, ces communes présentent deux « visages », constitués d’une partie urbaine et une vaste zone rurale. Leurs chefs lieux connaissent un accroissement démographique rapide et un accroissement spatial mal maitrisé. Malheureusement, les infrastructures de base minimales ne suivent ces évolutions.

L’ASCOMI a fait appel à l’IRCOD et d’autres partenaires pour l’aider à surmonter cet écueil. Compte tenu de ses moyens limités, notamment en expertise technique, l’ASCOMI a sollicité l’accompagnement technique de l’IRCOD dans le montage d’un projet intercommunal et la recherche des financements.

Avec l’appui technique de l’IRCOD, le SYCOMI a développé une initiative propre pour accroitre l’accès au service de l’eau potable et de l’assainissement de ses populations.
> Les bénéficiaires
IRCOD
> Les partenaires
> Montant du projet
28 900 €
> Origine du financement
IRCOD - F3E
La prestation
» Montant Corail : 28 900 €
Le travail attendu relève essentiellement d’une évaluation « bilan/prospective ». Il s’agit de :
  • rendre compte aux commanditaires de la bonne réalisation des actions, des objectifs et des résultats du projet au regard des prévisions, sur les différentes composante, à travers :
    • Une vision complète et partagée entre les différents acteurs et partenaires
    • Un bilan critique mettant en évidence les points forts et les points faibles.
  • tirer les enseignements du regard porté sur la réalisation de ce projet, pour formuler et justifier des préconisations et recommandations éventuelles pour la poursuite de l’accompagnement nécessaire dans le cadre de la pérennisation de la structure intercommunale, ainsi que pour la capitalisation et extension du dispositif à d’autres territoires communaux/départementaux camerounais.

Cette évaluation vise donc à préparer une nouvelle phase (poursuite et duplication dans d’autres zones du Cameroun) du projet. Elle doit permettre de mesurer la pertinence de la stratégie mise en œuvre, d’en faire la critique pour l’améliorer, voir la réorienter. Les conclusions de cette démarche seront essentielles, qu’il s’agisse de la poursuite, d’une réorientation ou de la « duplication ».
Résultats
  • Phase 1 – Cadrage de la mission
    • Etape 0 – Réunion de cadrage
    • Etape 1 – Analyse documentaire et Note de cadrage

  • Phase 2 – Bilan du projet (analyse et diagnostic)
    • Etape 2 – Investigations et analyse en France
    • Etapes 3 & 4 – Investigations et visites terrains au Cameroun
    • Etape 5 – Analyse des données, élaboration d’une note

  • Phase 3 – Recommandations et rapport final
    • Etape 6 – Rédaction et restitution
    • Restitution du rapport provisoire
    • Corrections et amendements
    • Finalisation et transmission du rapport définitif
    • Présentation du rapport définitif aux partenaires
En savoir plus