> Les références corail

Réalisation d'un Schéma Directeur Pilote de l'Assainissement sur le casa de Bcharreh

> Le pays
Liban
> Dates
de 2007 à 2009
> Le projet

Le projet consiste à promouvoir la politique de développement de techniques d'assainissements non traditionnelles. Il s'agit de réaliser un projet pilote visant à installer un dispositif d'assainissement non-collectif sur deux Communes du Liban Nord.

Le projet comprend les composantes suivantes :

  • La création et la mise en oeuvre d'un Système d'Information Géographique
  • Un état des lieux de l'assainissement sur les Communes concernées
  • Une étude d'analyse de la vulnérabilité et de sensibilité de l'environnement local
  • La réalisation d'un Schéma directeur de l'assainissement de la Vallée
  • Une étude d'analyse des implications d'un tel dispositif sur les organisations institutionnelles
> Les bénéficiaires
Etablissement des Eaux du Liban Nord (EELN), Fédération des Municipalités de Bcharreh
> Les partenaires
Asconit Consultants, SED
> Montant du projet
700 000 €
> Origine du financement
FASEP (50%), Etablissement des Eaux du Liban Nord (20%) Fédération des Municipalités de Bcharreh (20%), Entreprises (10%)
La prestation
» Montant Corail : 120 000 €

Corail est en charge des composantes suivantes :

  • Coordination du projet
  • Relations stratégiques avec la Maîtrise d'Ouvrage libanaise
  • Etude du schéma d'urbanisme local
  • Etudes organisationnelles et institutionnelles
  • Communication et capitalisation
Résultats

D'un point de vue de la politique de gestionde l'eau au Liban, le projet représente une première application de la G.I.R.E :

  • Il contribue à définir la gestion de la ressource en eau au niveau d’un bassin hydrographique (Amont de la Vallée du Nahr Abou Ali)
  • Il s’appuie sur l’amélioration de la connaissance des ressources
  • Il s’appuie sur un « Contrat de rivière »
  • Il a été fondé sur la concertation et la collaboration entre acteurs
  • Il s’appuie sur les projets de développement urbain et économique de la Vallée
  • Il prend en compte les dimensions économiques (minimiser les investissements / minimiser les coûts d’exploitation)
  • Il met en place les outils de suivi de la ressource (suivi qualitatif / SIG)
  • Il associe les usagers

D'un point de vue applicatif, les résultats sont :

  • Disposer d’un projet global « bancable » pour obtenir le financement des travaux (Programme de travaux directement exploitable par un bailleur pour son éventuel financement)
  • Introduction concrète, au Liban, de technologies efficaces, innovantes, encore méconnues, répondant aux besoins de 100% de la population
  • Appui au renforcement des capacités de l’Établissement des Eaux du Liban Nord :
    - par la maîtrise d’une nouvelle stratégie de développement de l’assainissement
    - par la mise en place et la maîtrise d’outils de gestion et d’aide à la décision pour le développement de l’assainissement (SIG)
  • Démonstration concrète et reproductible sur les autres régions libanaises :
    - des intérêts technique (efficacité) et financier (économies dues à la limitation des réseaux) d’une telle stratégie => un tremplin vers un développement national de cette stratégie
    - de l’efficacité des synergies entre acteurs de la coopération bilatérale, les acteurs de la coopération décentralisée et les acteurs privés
    - de l’efficacité de la concertation entre acteurs libanais
En savoir plus

Pour plus d'information vous pouvez consulter la présentation du projet au cours du séminaire national de restitution qui s'est déroule à Beyrouth le 24 juillet 2009.

Document de présentation (PDF - 7,42 Mo)